Logo
blockHeaderEditIcon
a-tél-top
blockHeaderEditIcon

021 888 84 63

Nous répondons à vos appels du lundi au vendredi
de 13h30 à 17h30
Service de piquet en cas d'urgence 076 802 85 25

pompe à chaleur
blockHeaderEditIcon

La pompe à chaleur (PAC)

est un appareil qui utilise un dispositif thermodynamique, qui permet de transférer de la chaleur provenant d'un milieu froid vers un lieu à chauffer.

Principe et fonctionnement de la pompe à chaleur

La chaleur est le plus généralement captée dans l'air (aérothermie) ou dans le sol (géothermie). Le système de la pompe à chaleur est également appelé cycle.

La pompe à chaleur fonctionne sur un principe de transfert d'énergie thermique, à l'aide d'un changement d'état du fluide. Pour cela, un fluide frigorigène est installé dans la pompe à chaleur. Ce dernier, qui coule dans les circuits, permet une bonne régulation.

Il existe différents systèmes de pompe à chaleur :

la pompe à chaleur géothermique qui utilise l'énergie du sol pour chauffer la pièce comme la pompe à chaleur eau, la pompe à chaleur glycol-eau et la pompe à chaleur sol-eau ;

les pompes à chaleur aérothermiques (pompe à chaleur à air-air et pompe à chaleur air-eau), qui utilisent l'énergie de l'air ;

la pompe à chaleur au gaz naturel.

Il existe également des pompes à chaleur réversibles qui permettent indifféremment de chauffer ou de refroidir un espace selon la température extérieure.

chauffage à gaz
blockHeaderEditIcon

Le chauffage à gaz

À énergie égale, le gaz naturel est moins polluant que le mazout. Sa combustion ne produit presque pas de particules fines. En brûlant, il dégage 25% de CO2 en moins. C’est une des raisons qui explique la forte demande mondiale pour ce combustible, notamment par les pays qui ont décidé de renoncer progressivement à l’énergie nucléaire.

Dans certains endroits du pays, le gaz naturel contient déjà une petite part de biogaz, qui est un combustible renouvelable. Il est produit dans des installations qui traitent les boues des stations d’épuration des eaux usées, ou les déchets organiques des ménages, de l’agriculture et de l’élevage. 

Le chauffage au Mazout

Près de la moitié des bâtiments de Suisse possèdent des chaudières à mazout pour se chauffer. Ce moyen de chauffage au mazout a beaucoup d'impacts sur le climat.  Dans certains endroits il n'est plus autorisé.

Vu le nombre de chaudières actuellement en service, le chauffage à mazout contribue de manière significative à la pollution de l'air, surtout dans nos villes. 

Le chauffage au bois

Le bois est disponible localement  du pays et les quantités disponibles sont limitées. Ce système est intéressant si le bois (bûches, plaquettes, pellets) provient de la région et ne nécessite pas de transport sur une longue distance.

solaire-1
blockHeaderEditIcon

Des capteurs solaires thermiques

pour la production de l'eau chaude pour les sanitaires 

Installation sur un pan de toit, sur un toit plat, en remplacement d'une partie de la couverture du toit, sous ou devant un balcon, en façade, sur un garage, sur un talus, dans un jardin. Il est primordial que les capteurs puissent recevoir directement le soleil. Les orientations les plus favorables sont entre le Sud-Est et le Sud-Ouest. 

Une grande surface de capteurs avec un gros accumulateur de chaleur

Une installation solaire de chauffage et de production d'eau chaude a besoin d'un grand accumulateur de chaleur: plus il contient d'eau, et plus il pourra stocker d'énergie pour compenser les jours moins ensoleillés.

La surface de capteurs thermiques doit représenter au moins 10% de la surface habitable.

solaire-2
blockHeaderEditIcon

Panneaux solaires photovoltaïques 

Sur marché il y a des nouveautés: les capteurs solaires "hybrides" combinant la production d’électricité et de chaleur.  

Pour cela il faut parvenir à capter et à valoriser cette énergie renouvelable. 

Avec les capteurs solaires thermiques, le but est de collecter de la chaleur dans un accumulateur d’eau pour pouvoir produire de l’eau chaude sanitaire (toute l’année). Avec une plus grande surface de capteurs et un accumulateur d’eau plus volumineux, vous pouvez participer au chauffage durant la saison froide. Si l’appoint de chauffage est assuré par une pompe à chaleur "sol-eau" couplée à des sondes géothermiques, on peut même profiter de la belle saison pour conduire la chaleur solaire en profondeur dans le sol, afin de compenser la chaleur soutirée en hiver. Ce qui permet d’utiliser des sondes moins profondes et moins coûteuses.

Contactez-nous pour les explications, le fonctionnement et comment vous pouvez remettre l'énergie produite en trop dans le circuit du marché.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail
*